Qu’est-ce que c’est la flottation par air dissous ou DAF?

Flotación por aire disuelto DAF Dissolved air flotation

La flottation par air dissous est l’un des processus plus versatiles et efficaces dans le traitement d’eaux et le dessalement

La flottation par air dissous ou DAF (dissolved air flotation en anglais) est l’un des processus plus utilisés dans le traitement d’eaux -résiduaires industrielles et urbaines, réutilisation et processus de dessalement-. La flottation par air dissous peut être installé dans divers points de la ligne de traitement d’eaux à cause de les multiples possibilités de design des flottateurs.

Dans beaucoup de cas, le flottateur par air dissous se place au début du traitement d’épuration, immédiatement après le prétraitement pour le enlèvement d’huiles et graisses. Il est aussi implanté au début du traitement biologique pour la réduction de charges contaminantes. Dans d’outres occasions il est placée à la fin du traitement comme clarificateur avant du rejet. Dans dessalement -ou le développement de la fibre de verre (PRV) commence à se consolider en tant que matériau de construction- il aussi fonctionne comme protecteur des membranes en présence d’algues dans l’eau. Il peut également être installé à la tête de la ligne de boues en tant qu’épaississant de boues, afin de réduire son volume.

La flottation à l’air dissous est basée sur un processus physico-chimique qui sépare les particules solides des particules liquides en ajoutant de fines bulles d’air. Ces bulles adhèrent aux particules solides et leur donnent une vitesse de remontée très rapide. Une fois à la surface, les solides -les boues- sont entraînés mécaniquement vers une trémie. On estime que la flottation à l’air dissous donne un taux d’ascension cinq fois supérieur au taux de décantation dans un décanteur conventionnel avec le résultant économie de temps et d’espace.

Coagulation et floculation

L’eau résiduelle est pompée constamment dans le tube floculateur -un tube en forme de serpentin facilitant le mélange des réactifs avec de l’eau-. Là, le coagulant est ajouté. Ce produit chimique a la capacité de déstabiliser les particules en suspension ou les colloïdes pour faciliter la séparation subséquente solide-liquide. Certains des coagulants les plus utilisés dans le traitement de l’eau sont le sulfate d’aluminium, le sulfate ferreux, le sulfate ferrique, le chlorure ferrique ou le polychlorure d’aluminium.

Ensuite, le floculant est ajouté dans le même tube floculateur. Il s’agit d’un polymère de charge opposée qui attire les plus petits flocs ou colloïdes pour en former de plus grands. De cette façon les micro-bulles d’air se rallient à ces flocons de plus grande taille en formant des particules avec une densité moindre lequel celle-là de l’eau et en faisant la flottation possible.

La boue d’un côté, l’eau de l’autre

Quand la séparation solide-liquide est effectuée, une part de l’eau traitée -environ le 30%- est récirculée pour être mêlé avec l’eau résiduelle. Un système étudié d’injecteurs répartit la pression de l’eau saturée dans le flottateur pour que les bulles générées sur la surface aient la taille parfaite qui favorise la flottation des flocs.

Une fois à la surface de l’unité de flottation, un système de raclettes entraîne les boues flottantes générées jusqu’à la trémie qui récolte les boues et l’eau clarifiée sort du flotteur par le côté opposé. En attendant, les particules les plus pesées qui n’ont pas été capables d’atteindre une densité moindre que celle-là de l’eau sont retenues dans la chambre de sédiments d’où elles sont récirculées au commencement de la ligne pour recevoir le traitement opportun.

Part: Twitter Facebook LinkedIn

This website uses cookies to ensure the best user experience. By continue browsing our website you accept the use of the mentioned cookies and the acceptance of our cookie policy, for more information click on the link. ACEPTAR
Aviso de cookies